CHAPELLE DU TORTICOLIS

Site et monument historiques, Chapelle, Vernaculaire à Évron

PCU53- Chapelle du Torticolis©OT Ste-Suzanne-Les Coëvrons
PCU53-Chapelle-du-torticolis-chatres-la-foret©OT Ste-Suzanne-Les Coëvrons
PCU53-Chapelle-du-torticolis-chatres-la-foret.1©OT Ste-Suzanne-Les Coëvrons
  • Cette chapelle datant de 1080 est étroitement liée à l'histoire de la ville d'Evron.

    L’histoire de cette chapelle est liée à la légende suivante extraite de l’Histoire d’Evron par M. Géraud : « …De ce nombre fut Guy III de Laval, surnommé le Jeune et le Chauve. Il avait déjà à l’instigation de son épouse Denise de Mortain, nièce de Guillaume le Conquérant, exigé une somme d’argent des religieuses du Ronceray pour l’église d’Avesnières que son père leur avait donnée. Il voulut en 1080 reprendre la terre de Ste Marie et plusieurs autres domaines concédés à Evron par ses auteurs.

    Il se rendit au monastère, et força par menaces l’abbé à lui remettre les propriétés qu’il convoitait. Passant au sortir de là, auprès de l’église, il prononça quelques paroles indécentes contre la Ste Vierge, patronne du couvent. Au même instant, il fut saisi d’un violent torticolis qui lui mit le menton sur l’épaule. Ce châtiment lui inspira des sentiments de repentir ; il retourna vers l’abbé, lui rendit ce qu’il venait d’enlever à sa maison, et le pria d’intercéder auprès de Dieu pour sa guérison. L’abbé se mit sur le champ en prière, et lui procura du soulagement, mais on observa par la suite que chaque fois que le seigneur de Laval joignait à ses jugements les noms de Dieu, de la Sainte Vierge ou des saints, il ressentait aussitôt de grandes douleurs au cou. On raconte aux environ d’Evron que la chapelle des Hermaudières fut bâtie par Guy en action de grâces de sa guérison. Le peuple la nomme à présent la chapelle du Torticolis. »