À la rencontre de ...

Saint-Mars-sur-la-Futaie : près de 600 habitants et pas de commerce. Mais ça, c’était avant, en 2014.
Aujourd’hui, l’épicerie associative créée par un groupe de citoyens est le cœur battant du village : deux salariés à plein temps, 30 administrateurs (de 19 à 93 ans) qui sont autant de bénévoles actifs, 260 adhérents et le soutien de la mairie qui paye le loyer.
À la tête de cette belle aventure, économique, sociale et solidaire, l’homme orchestre Philippe Boissel. Ancien instituteur, conseiller pédagogique en musique, co-créateur de la première classe orchestre de France, il coordonne le développement territorial de l’association nationale des orchestres à l’école (40 000 jeunes concernés).

Portrait Philippe Boissel - épicerie Aubépine - Mayenne
Philippe Boissel

« Bénévoles d’horizons sociaux différents, nous sommes réunis par l’envie de faire vivre une épicerie qui anime le village. Un commerce traditionnel n’aurait pas suffi : nous proposons les meilleurs produits de notre terroir. Nous avons aussi une cave, un rayon de produits alimentaires en vrac. Les habitants jouent le jeu, les nouveaux arrivants viennent à l’épicerie. Certains nous ont même dit qu’ils avaient choisi le village grâce à l’Aubépine. »

Il aime
  • LES BONS VINS
  • ÉVEILLER LES JEUNES À LA CULTURE
  • TRAVAILLER À L’ENTRETIEN DE SA MAISON

Estampille Slowlydays

BÉNÉVOLES ET TESTEURS

« Chacun essaie de donner un coup de main à l’épicerie dès qu’il en a le temps ». Pour que L’Aubépine s’enracine dans la vie de la commune, il a fallu que les bénévoles s’investissent pleinement et que leur magasin devienne la vitrine des productions locales : « Chaque membre du conseil d’administration avait ses adresses, connaissaient des producteurs. Nous avons beaucoup goûté, testé pendant nos premières réunions… Aujourd’hui, parce que la population nous a suivis, ce sont plutôt les producteurs qui viennent nous démarcher. » Un catalogue avec commande possible en ligne, une newsletter, des opérations spéciales comme les légumes du Mont-Saint-Michel (c’est tout près) ou, chaque semaine, les volailles de la fermière voisine, sont autant de liens qui fidélisent la clientèle de la commune et des bourgs voisins.

UNE CAVE DANS LE BOCAGE

Au pays des vergers, l’épicerie a créé une cave à vins attirant les amateurs d’Ernée, Gorron, Fougères… Philippe Boissel explique : « Avec mon épouse, originaire du Sud-Ouest, nous avons eu à cœur de présenter les crus des producteurs que nous apprécions. D’autres bénévoles ont ajouté leurs découvertes. Le principe est de proposer des vins dont nous savons comment ils sont travaillés, en biodynamie, agriculture raisonnée ou haute valeur environnementale (HVE). »

UN LIEU DE RENCONTRE

« Avant, quand on traversait le bourg en voiture, on se contentait d’un petit signe de la main pour se saluer. Maintenant, l’épicerie est un lieu de rencontre et de dialogue entre les générations. Deux yaourts ou trois pommes et l’envie de discuter avec un bénévole de passage, un service à rendre, du lien à recréer naturellement, c’est cela l’épicerie. » Un bistrot associatif aurait pu suivre, mais l’association préfère jouer le partenariat avec l’hôtel-restaurant qui vient d’être repris dans le bourg. Si l’on parvient dans l’avenir à faire mieux qu’équilibrer les comptes, c’est l’ouverture d’un tiers-lieu avec de nouveaux services (numériques par exemple) aux habitants qui sera privilégiée.

Les engagements

De Philippe

 

Le leitmotiv de notre épicerie associative est le partage, nous aimons vous faire goûter de bons légumes, de bonnes conserves, de bons yaourts… qui viennent des producteurs d’à-côté !

Notre engagement envers eux et envers vous est d’être de bons intermédiaires pour que les circuits courts fonctionnent.

Certains articles sont disponibles de suite, d’autres sont sur commande car nous nous sommes engagés dans une vraie démarche de fraîcheur.

Nous nous faisons relais auprès des habitants du village, nous organisons, par exemple, des dégustations où, de l’entrée au dessert, ils goûtent les produits vendus dans l’épicerie, c’est un vrai moment convivial pour resserrer les liens.


Philippe

Où rencontrer

Philippe

Son lieu favori en

Mayenne
Aubépine St Mars la Futaie

« Au centre du bourg de Saint-Mars-sur-la-Futaie, la célèbre aubépine est l’un des plus vieux arbres de France (1 700 ans attestés) : « Plein de souvenirs m’attachent à cet arbre, comme à tout le village. Les gens ne voient pas toujours la beauté de ce qui nous entoure, notre bâti ancien (pour lequel il faut parfois se battre) et une campagne encore préservée, avec 17 km de sentiers à découvrir. »

D'autres

Gens d'ici